OGIC #

Stratégie RSE 2020 : une nouvelle étape dans la continuité de notre histoire

L’année 2020 nous aura fait franchir une étape clé. En formulant notre raison d’être, nous sommes conscients de nous être engagés dans un exercice exigeant de questionnement continu pour ancrer notre contribution sociétale au cœur de nos activités. Nous publions notre rapport RSE 2020, premier retour d’expérience sur la pertinence des outils et des moyens mis en œuvre, et opportunité de mesurer à quel point les objectifs RSE sont structurants et transforment nos façons de travailler.

Par Mireille Vernerey, Présidente du directoire d’OGIC

L’épidémie de Covid-19 qui frappe nos sociétés n’a pas entamé notre détermination à créer des villes plus belles, plus vertes, plus économes en ressources et plus solidaires. Au contraire. Nous voulons prendre une place de leader de l’immobilier durable en France, pour contribuer toujours davantage à l’effort collectif face à l’urgence climatique.

Nous sommes fiers du chemin parcouru. Un chemin qui se dessine aujourd’hui clairement et précisément grâce à tous les indicateurs que nous avons posés en lançant notre démarche RSE en 2019. Nous sommes, bien sûr, très conscients du chemin qui reste à parcourir pour atteindre les ambitions que nous nous sommes fixées.

L’édition 2020 de notre rapport RSE peut en témoigner : notre démarche de responsabilité sociale inspire déjà le travail de nos équipes chaque jour. Dans le contexte de la crise sanitaire et des incertitudes qu’elle engendre, cette boussole se nourrit de notre Raison d’Être et elle nous a aidés à garder le cap – et à maintenir la cohésion des équipes autour d’un projet commun clair qui renforce le sens de nos actions au quotidien !

Nos efforts nous permettent d’ores et déjà d’avoir une idée du travail accompli tel qu’il est décrit dans les pages de ce rapport, à commencer par l’anticipation des réglementations dans nos programmes immobiliers et les innovations pour réduire notre empreinte carbone et préserver la biodiversité

« Dès 2021, 100 % de nos projets doivent atteindre au minimum le niveau E2C1, et leur empreinte carbone est systématiquement calculée ».

Mireille Vernerey

Découvrir le rapport RSE 2020

Sur ce volet, nous avons poursuivi notre mise en mouvement et approfondi le déploiement de notre démarche RSE. En témoigne le travail sur l’empreinte carbone de nos programmes : nous avons inscrit dès 2019 l’ensemble de nos projets dans une trajectoire vertueuse en nous appuyant sur le label E+C-. Dès 2021, 100 % de nos projets doivent atteindre au minimum le niveau E2C1, et leur empreinte carbone est systématiquement calculée.

C’est le cas de l’Orangerie, notre bâtiment en terre crue à Lyon Confluence, un bâtiment exemplaire en termes d’empreinte carbone livré en 2020. Cette ambition, nous allons aujourd’hui l’accomplir à plus grande échelle avec le nouveau quartier Ordener-Poissonier à Paris 18e, un projet à objectif zéro carbone qui a pour ambition de devenir un démonstrateur du plan biodiversité de la Ville de Paris et un modèle de la ville durable.

En témoigne aussi la livraison de réalisations exemplaires aux architectures évolutives, mêlant diversité des usages et des fonctions, comme Arabesk, un immeuble 100% réversible à Lyon – ou par la transformation des usages lors de  réhabilitations, un savoir-faire qui est au cœur de notre stratégie avec, par exemple, la conversion d’un ancien site hospitalier en projet urbain au cœur d’un îlot de nature.

« Notre engagement est celui d’un collectif : l’implication et la formation de nos collaborateurs est l’un des points clés de notre transformation. Chez, OGIC, chaque collaborateur est acteur de la stratégie RSE ! »

Mireille Vernerey

Notre engagement est celui d’un collectif : l’implication et la formation de nos collaborateurs est l’un des points clés de notre transformation. Chez OGIC, chaque collaborateur est acteur de la stratégie RSE  !

Ainsi avons-nous œuvré pour que cette démarche ne soit plus portée seulement par la Direction RSE et le comité de pilotage RSE mais qu’elle devienne l’affaire de tous les managers, et, au fur et à mesure de la mise à disposition des outils et des sessions d’information, de tous les collaborateurs. Notre ambition est de tous les accompagner dans ce changement, une exigence qui se retrouve dans chacun de nos recrutements et dans notre parcours d’intégration.

Cette transformation, nous l’accomplissons avec la force de tout un écosystème d’acteurs engagés !

Pour un meilleur dialogue avec notre écosystème, nous avons réalisé un travail de définition d’indicateurs clés à suivre pour faciliter le dialogue avec nos parties prenantes, en particulier les banques et les investisseurs soucieux d’évaluer leurs investissements sur la base de critères ESG (Environnement, Social et Gouvernance).

Dans un même souci de transparence et de lisibilité de notre contribution, nous nous sommes pleinement saisis du cadre proposé par les Objectifs du Développement Durable des Nations Unies pour objectiver nos engagements et réalisations tout en continuant à nous mettre au défi d’augmenter nos exigences.

Dans cette perspective, en 2021, nous voulons associer toujours plus étroitement nos parties prenantes à notre projet : nous avons décidé de nous entourer d’un comité de personnalités apportant chacune leur expérience et leur regard sur le monde pour nous aider à penser notre époque.

S’ouvrir à toutes les énergies positives, c’est une nécessité pour faire surgir une ville durable !