OGIC #

OGIC rejoint le Booster du Réemploi et confirme son engagement pour le bas-carbone

En cohérence avec son engagement dans la réduction de son empreinte carbone, OGIC rejoint aujourd’hui le groupement Booster du Réemploi. Fondée fin 2020, cette alliance réunit plus d’une trentaine d’acteurs et ambitionne de réduire de 20 à 30% l’impact carbone du secteur du bâtiment.

En rejoignant aujourd’hui le Booster du réemploi, OGIC confirme son ambition de concevoir des programmes qui soient des atouts durables pour les territoires. C’est une étape de plus dans l’affirmation d’OGIC comme promoteur engagé et responsable, conscient de la responsabilité collective du secteur face à l’urgence climatique.

Ainsi, depuis de nombreuses années, OGIC transforme ses métiers et ses pratiques pour relever les défis de la ville durable et porter ses convictions dans chacun de ses projets.

Pour Mireille Vernerey, Présidente du Directoire d’OGIC : « La réduction de notre empreinte carbone est au cœur de nos engagements et nous mobilisons tous les leviers existants pour y parvenir. Fort de notre savoir-faire historique en matière de réhabilitation, le réemploi de matériaux de construction est pour nous une évidence. »

OGIC souhaite aujourd’hui passer un nouveau cap dans le développement de l’économie circulaire des bâtiments. « Avec cette plateforme collaborative, nous allons pouvoir aller plus loin, plus vite et passer à l’échelle du collectif, ce qui est nécessaire pour être à la hauteur de nos responsabilités », complète Mireille Vernerey.

Une initiative qui vient compléter et renforcer les démarches déjà engagées, notamment une politique RSE ambitieuse et une stratégie bas-carbone complète. Plusieurs réalisations récentes en attestent : Ydeal Confluence (architecture évolutive), Bellecour (réhabilitation d’un bâtiment existant), L’Orangerie (utilisation de la terre crue, matériau biosourcé et bas carbone)… Au-delà de ces quelques illustrations, c’est l’ensemble des projets OGIC qui est engagé dans une trajectoire vertueuse, en s’inscrivant largement depuis 2019 dans l’expérimentation E+C-

Mireille Vernerey, confirme cette volonté de s’emparer de toutes les solutions : « Dès cette année, nous mesurons l’empreinte carbone de chacune de nos opérations et 100% de nos projets seront a minima E2C1 en anticipation de la RE2020 ».

Trois projets OGIC aux fortes ambitions environnementales s’inscrivent dès à présent dans la démarche du Booster :

  • A Pantin (93), « Green Sheds », un programme d’aménagement mixte au cœur du quartier Méhul • E3C1, NF Habitat HQE Effinergie +, BDF niveau Argent, Biosourcé niveau 3, Biodivercity
  • A Marseille (13), « Seconde nature », la réhabilitation et la reconversion d’une ancienne clinique au cœur de la ville. • BiodiverCity, QDM – Quartier Durable Méditerranéen, BDM – Bâtiment Durable Méditerranéen, NF HABITAT HQE, Smart Avenir Energie (de GrdF)

Image de couverture : Mireille Vernerey (OGIC) et Cédric Borel (A4MT)